Biographie

Arthur Plumpton commence à pratiquer la photographie à la suite d’une formation en sciences appliquées (3e cycle). Aujourd’hui, il combine cette activité artistique avec celle de consultant en génie. À l’exception de quelques cours en arts suivis au cégep et auprès du Conseil de la culture, il est autodidacte.

Dans les années 1980, sa production à titre d’amateur en photographie  a été primée lors de salons au Québec et ailleurs. À deux reprises, il a été désigné lauréat national par l’ancienne Fédération québécoise de loisirs photographiques (FQLP), lors de salons tenus annuellement dans différentes villes du Québec.

Durant les années 1990, il a  signé plusieurs chroniques sur la composition et sur l’art de tirage en chambre noire pour les revues canadiennes « Photo Digest » et « Photo Life ». Il est un des deux photographes amateurs du Québec à avoir ses photographies publiées dans la monographie « 150 années de la photographie – la magie de l’image », de Michel Lessard et France Remillard (1989).

En 2000, il a présenté le concept et la maquette d’une sculpture thématique en aluminium pour le concours du Parc des ancêtres à l’Île d’Orléans. En 2002, il a ouvert, à Sainte-Famille, la galerie Imagisle art contemporain dans un bâtiment agricole patrimonial réhabilité, un endroit décrit par Michel Bois, critique d’art du journal Le Soleil (aujourd'hui rédacteur en chef de Magazin'Art), comme « La plus belle galerie sur la route des vacances ».  Entre 2002 et 2010, Arthur Plumpton y a présenté plusieurs expositions d’œuvres d’artistes émergents et établis, du Québec et d’ailleurs.

Depuis 2000, il exerce son art en tant que professionnel. Depuis 2007, Arthur Plumpton a participé, avec d’autres artistes de l’Île d’Orléans, à quelques expositions thématiques (« Regards croisés », « Hommage à Champlain », « BLEU dévoile »).  Ses œuvres ont été acquises par des collectionneurs privés au Québec, au Canada, aux États-Unis, en Angleterre, en France et en Israël. Il continue à rechercher les thèmes et les sujets qui alimentent ses réflexions et sa démarche artistique.  Plus récemment, le dessin et l’écriture élargissent son expérience de recherche et de création.

Son exposition d’art « Genus loci – l’Esprit du lieu », présentée à la Fondation Lamy à l’été 2016, a proposé une réflexion sur les caractères matériel et immatériel  distinctifs de l’Île d’Orléans.

Arthur Plumpton milite depuis 2003 pour la conservation et l’évolution de l’architecture vernaculaire du Québec. Il a fondé un groupe de recherche à ce sujet, participé à des activités de restauration et signé plusieurs articles sur l’importance des bâtiments agricoles, du patrimoine et des paysages ruraux. Il est membre du conseil d’administration du Centre Morrin, à Québec, où il travaille sur l’art et le patrimoine.

Démarche artistique
 

Mes sujets sont souvent des objets communs de notre vie que je perçois et expose de manière insolite, dans une tentative d’évoquer des aspects non évidents ou de créer un décentrement de la réalité.

Lors de mes recherches, je m’intéresse à l’identité de l’individu ou de sa collectivité ainsi qu’à la notion d’intemporalité. Mes œuvres traitent souvent des paysages culturels et du patrimoine bâti qui symbolisent notre existence, notre passé, notre identité, notre futur et notre impermanence sur la Terre. Je tente de réaliser des images qui transcendent « l’évident » et qui nous font réfléchir à notre vie et notre collectivité.

Mes compositions comprennent souvent des traces humaines qui marquent notre environnement et des vestiges, dans la nature et le milieu humain, reliés aux bouleversements  de la vie, aux questions de l’existence humaine et au  bonheur.

Mon approche consiste à déconstruire la réalité apparente des objets de la nature et de l’activité humaine pour les reconstruire afin de dévoiler d’autres aspects visuels, symboliques ou émotifs, ou simplement réaliser une composition inusitée qui incite le spectateur à réfléchir à ce qu’il regarde et à se l’approprier, selon ses propres pensées et émotions.

L’approche artistique japonaise épurée Yûgen, qui cherche à évoquer un sujet plutôt que de le décrire en détail, m’influence dans mes travaux de création. Je prône souvent une imagerie minimaliste dans le but de mieux sculpter mon sujet, le contenu de l’œuvre et son message.

Arthur James Plumpton

Membre professionnel

 

 

Atelier et galerie d'art
2209, chemin Royal
Sainte-Famille, G0A 3P0
Tél.: (418) 829-3850


Courriel: aplumpton@sympatico.ca

Discipline: Photographie