Benoit CÔTÉ

(1929-2018)

 

Il commença à peindre dès son plus jeune âge et en 1953 il reçoit une maîtrise en administration de L’Université Laval de Québec. En 1959, il obtient une bourse de la Fondation Greensfields qui lui permet d’étudier et de voyager en Europe pour un bon moment. Son médium préféré était l’acrylique et de 1958 à 1966 Benoit Coté a tenu dix expositions à Québec et Montréal, dont trois avec Jean Paul Lemieux, Edmund Alleyn, Aristide Gagnon, Jean Philippe Dallaire et son ami Claude Picher. De 1967 à 1980, il décide de tout arrêter, question de mieux réfléchir à son avenir et son art. En 1980, il se consacra uniquement à la peinture, en présentant régulièrement des expositions solos au Canada et à l’étranger.

 

C’est à Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans que Côté aménagea son vaste atelier. Bénéficiant de la lumière du nord, la meilleure pour un artiste de la palette et de la spatule, il suivra la faune ailée s’agitant au-dessus de sa tête, inspirant ses grands tableaux naturalistes frisant l’abstraction. 

benoit_cote3.jpeg