René Taillefer

 

René Taillefer est un sculpteur dont les œuvres font partie de nos paysages urbains de Québec principalement.

 

Après ses études à l’École des Beaux-Arts de Québec (1963) et un brevet d’enseignement spécialisé, il enseigne à l’École des Beaux-Arts(1964) puis à l’École des Arts visuels de l’Université Laval (de 1968 à 2000), de 1971-74 il séjourne au Niger, y enseigne (ACDI). Il prend sa retraite en 2000 mais en 2004 il enseigne une année à l’École des Métiers d’Arts du CEGEP Limoilou. Une carrière bien remplie dans le domaine de l’enseignement des arts.

 

Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections dont celle de L’Université Laval, du Musée du Québec et plusieurs autres. Il a obtenu  la Médaille de Bronze (1962) et d’Argent du Lieutenant Gouverneur (1963) et celle de la meilleure production visuelle au Festival d’Art dramatique de l’Est du Canada (1964).

 

Ses œuvres publiques sont nombreuses. Les plus importantes : Palais de Justice de Québec (1982-84), Pavillon Desjardins Université Laval (1997) Manoir Mauvide-Genest,

St-Jean I.O. (2001-03), L’Anglicane de Lévis (2001-2003) et celle de la Rivière St-Charles, piste cyclable, Québec (2006-2009).

 

Son travail se base sur la pensée systémique et l’approche de la réalité dans toute sa complexité. Il tente d’exprimer le caractère transitoire des choses, de suggérer le point de tension entre l’ordre et le chaos, un concept d’organisation entre ordre et désordre.

Une sculpture inspirée par les domaines de l’architecture de toutes les époques et des sciences tel que l’ethnologie, les sciences de la terre, l’astronomie, la cybernétique, la cinétique, la topologie, la théorie de l’information.

 

Il crée toujours dans son atelier de l’Ile d’Orléans.

 

 

Liens :

 

  1. http://dictionnaire.espaceartactuel.com/fr/artistes/taillefer-rene-1939/

  2. http://www.renetaillefer.com